ACTUALITÉS

07/02/20

Pourquoi la production à la demande séduit marques et clients

Produire au plus juste des besoins des clients, en conciliant personnalisation et lutte contre le gaspillage. Cette préoccupation monte en flèche chez les marques. D’autant que la production à la demande diminue les stocks et les risques. L’intelligence artificielle entre aussi en scène pour essayer de ne produire que ce qui sera vendu.

Promod expérimente la production à la demande
En septembre dernier, la marque de prêt-à-porter féminin a proposé à ses clientes de commander une version personnalisée d’un de ses modèles iconiques, le manteau Gisèle. Originalité de la démarche pour cette enseigne traditionnelle : les manteaux n’étaient produits qu’après commande, pour une livraison un mois après. Les clientes pouvaient choisir entre trois longueurs (court, standard ou long) parmi onze coloris différents, pour un tarif unique de 129,95 euros.

L’opération a été un succès. « Nous avons eu plus de 2 000 clientes, et quasiment aucun retour », se félicite dans Fashion Network la directrice générale de Promod, Nadine Caux. Certes, l’enseigne ne prenait pas un grand risque. Le fabricant, au Maroc, était habitué à produire ce modèle, et la matière aurait pu être facilement réutilisée si le manteau ne s’était pas vendu. Mais le test n’en est pas moins révélateur de la volonté des marques de prêt-à-porter de renouveler leurs pratiques. Il s’agit de trouver des réponses pour réveiller le marché déprimé des ventes de vêtements neufs. Nadine Caux l’exprime sans ambages : « Nous avons fait beaucoup d’argent, puis on s’est pris une raclée : il faut aujourd’hui transformer un modèle qui a 40 ans ».

 

Découvrez l’intégralité de l’article sur  lehub.laposte.fr

  • Partenaires
  • Soutiens
  • Fondateurs
  • BNP paribas