ACTUALITÉS

23/03/20

La résilience, révélatrice de talents

Faire face à l’adversité et se transformer.

Depuis quelques temps, le propos sur l’échec tend à évoluer et à sortir peu à peu du déni. C’est notamment le cas dans l’univers entrepreneurial, bien que de façon encore très inégale. Mais il reste encore très difficile d’évoquer les formes de fragilité ou de vulnérabilité qui caractérisent les ruptures professionnelles.

 

Une maladie grave, un état d’épuisement de longue durée, un événement familial dramatique… Autant de chocs qui sont rarement considérés comme des problématiques dignes d’être traitées. S’y confronter est synonyme de mobilisation émotionnelle, cognitive,  personnelle et familiale. Ils agissent comme des bombes à déflagration. C’est comme si le monde s’effondrait, à tel point que certains mettront toute leur énergie à cacher ces fractures, parfois jusqu’au drame.

 

En France, l’absentéisme des actifs coûte 108 milliards d’euros par an selon l’Institut Sapiens, ce qui est l’équivalent du budget de l’Education nationale. Ce chiffre n’est que la partie visible d’une situation inquiétante. Les absences qui nous occupent ici sont de profondes fractures dans une vie. Ces ruptures brutales brisent le quotidien et celui d’une famille. Un choc immense auquel vient s’ajouter celui de la perte de son identité professionnelle.

 

Découvrez l’intégralité de l’article sur hbrfrance.fr

  • Partenaires
  • Soutiens
  • Fondateurs
  • BNP paribas