ACTUALITÉS

06/06/19

Effet Yuka : la transparence s’impose aux marques

Grâce à des applis comme Yuka, les consommateurs peuvent désormais décrypter la composition et l’origine d’un produit en scannant son code-barres. Marques et enseignes se voient entraînées dans un mouvement vers plus de transparence. Elles sont aussi bousculées par de nouveaux acteurs qui imposent une relation plus authentique avec leurs clients. Décryptage.

Yuka devient la nouvelle boussole des consommateurs

 

Plus de 2,5 millions de produits scannés chaque jour, 10 millions d’utilisateurs inscrits, 600 000 produits référencés… Lancée sans publicité en janvier 2017, l’appli Yuka, qui propose de noter les produits alimentaires et cosmétiques en scannant les codes-barres, s’est répandue comme une traînée de poudre. Le magazine Stratégies évoque même une « Yukamania ». « Dès que l’on revient des courses, mes enfants scannent tous les produits ! », « J’ai scanné tous les aliments que j’avais dans mes placards et j’en ai jeté les trois quarts »…

Yuka, qui revendique son indépendance par rapport aux marques, note les produits de 1 à 100 en fonction de la qualité nutritionnelle (60 %), de la présence d’additifs (30 %) et de la dimension biologique (10 %). Son verdict est sans ambiguïté : le produit est jugé « excellent », « bon », « médiocre » ou « mauvais ».

 

Découvrez l’intégralité de l’article sur lehub.laposte.fr

  • Partenaires
  • Soutiens
  • Fondateurs
  • BNP paribas